top of page

Alban Melquiot s'impose au sommet du Col du Glandon

La perf du week-end pour Alban


 

Grimpée FSGT de Bonvillard



Samedi matin grimpée FSGT de Bonvillard Du côté de Notre dame des Millieres

5 membres du club étaient au départ

Anne Laure Fey , Caraz Nathalie, Blondon Jean Marc , Christophe Guermeur et Billy Dominique.


Ils nous ramènent de nombreux podiums dans leur catégorie.



 

Cronoscalata Biella Oropa


Samedi Après vers Biella ( Italie ) Raison Gauthier était sur la terrible grimpée au Sanctuaire de Oropa.

Il prend la 19 ème place et monte lui aussi sur le podium de sa catégorie



Son retour :

" La chaleur (30 degré ) m'a complètement planté sur la 2 ème partie de la grimpée là où les pourcentages sont les plus raides et avoisines souvent les 15%.J'etais pourtant là où je voulais être à mi pente et à l'approche du secteur pavé de Favaro , je gérais au capteur de puissance et j'etais dans la zone idéal pour tenir comme ça jusqu'au Sanctuaire. Malheureusement à la sortie de Favaro impossible de tenir la puissance prévu et impossible de relancer sur les portions roulantes de la grimpée .

Je pensais mettre 33 à 34 min environ.

Finalement ça sera 35 min 20 avec un petite insolation comme lot de consolation"


 

Week end Arvan Villard


Il y avait également l'Arvan Villard ce week-end avec au programme de nombreux col bien connus comme Le glandon, La croix de Fer, le mollard, La Toussuire , les lacets de Montvernier.


Nico L'herminier était samedi sur l'enchaînement La Toussuire Col du Mollard.



Son retour :

Une journée à vite oublier je n'avais jamais été aussi malade sur un vélo. Une fin difficile ou je termine 🤢90 ieme sur 102 partants.

Trop malade pour prendre le départ de demain.


Dimanche 2 parcours étaient proposés.


Sur le grand parcours Thierry Gaillard et Flammier Vincent sont allés au bout de l'aventure, et au bout de l'effort.

En effet les premières chaleurs font des dégâts sur les organismes.


La course :


Une course avec un parcours modifié suite à la fermeture de la route des arves et une portion chronométrée raccourcie de saint jean au glandon à cause de la marmotte. Après une descente neutralisée jusqu'au feu de Pechiney la course est lancée dans les lacets ou nous partageons la route avec les mobylette qui en plus du bruit qui résonne dans la falaise nous laissent dans un nuage de fumée 😡. Avec Thierry on bascule ensemble et se retrouve dans un groupe d'une dizaine qui ne collabore pas beaucoup sur la RD1006 jusqu'à Epierre. La bosse des ribottieres est montée à un bon train mené par Thierry. Moi je prends un coup de chaud à Cuines et monte très péniblement le glandon. Thierry perd sa 3 ieme place de catégorie dans les derniers hectomètres. Retour à Albiez par croix de fer et mollard avec le peu de force qu'il nous reste dont une partie non récupérée des 220 et 4000d+ de l'ardechoise. Maintenant place au repos 😅




Le petit parcours reste quant à lui propriété de l'UCV puisque après la victoire de Julien Martino en 2022, cette année c'est Alban Melquiot qui s'impose en haut du col du glandon avec 5 min d'avance sur son dauphin.




 

L'alsacienne


Ce dimanche au sud de Gérardmer, Thierry Arbaretaz était au départ de l'alsacienne Cyclo avec l'ascensoin du grand Ballon.

Une belle découverte de 120 kms et plus de 2000 mètres de dénivelé



Le CR de Thierry


Je termine l’Alsacienne avec prêt de 2513 inscrits sur les 4 parcours (70, 118, 146 et 195).

Pour moi 118km 2750 d+, 5h42 369eme sur 530.

Parcours super chouette, organisation au top.

Cols des Vosges, plus courts que les notres par contre tu montes tu descends, pas de plat et des murs à 13 à 16%, meme une pointe à19% dans le Haag!!

 

La Marmotte et la grimpée de l'Alpe d'Huez


Après avoir fait 9 ème de la grimpée de L'Alpe D'Huez en 49 min vendredi, Julien Vors boucle la marmotte après 180 kms et un dénivelé stratosphèrique de 5300 mètres de d+ à la 81 ème place.

Son frère Olivier rentre lui aussi dans le top 100 de cette épreuve mythique et s'adjuge la victoire en M50.



 

Granfondo Sestrieres col Delle Finestre


Seb Deliot était ce dimanche matin à Sestrieres pour le Granfondo Col delle Finestre.

Ceux qui ne connaissent pas, les Finestre c'est 20 kms de montée à 9% de Moy avec 8kms de route non goudronnées.Un calvaire pour les jambes mais un plaisir pour les yeux et des sensations incomparable une fois le sommet franchi.



Les impressions de Seb :


Comme dirait Gauthier, il n'y a que les dossards qui comptent ! Mon dernier datait du 20e siècle, forcément je ne pars pas en première ligne ! Je remonte comme je peux en slalomant jusqu'à Sestrière avant la longue descente. Arrivé dans la vallée, j'ai beau avoir dépassé les 50 ans, je cours comme un cadet ! Personne pour prendre des relais, j'ai envie d'aller plus vite alors je m'y colle, avant de me ménager avant le Colle delle Finestre. Et si je connaissais le col, en version course, c'est un effort de mammouth, surtout sur la partie gravel, où il est difficile de tomber une ou deux dents pour monter en danseuse. Ne rien lâcher, la différence s'est faite avant. La descente est trop bien, un beau billard, technique, mais retour de bâton sur le col de Sestriere... La question est réglée, je me limite au Mediofondo et mets le clignotant à Sestriere. 16e sur 42 dans ma catégorie mais j'ai explosé tous mes PRs. Et Fabio Aru n'était pas prenable de toutes façons .



 

Les copains en écrivant toutes ces lignes nous ne plus savons plus quoi dire et comment vous remercier.

Encore un immense merci de porter les couleurs du club de fort belles manières et bien au delà de notre vallée de la Maurienne .

En 2020 notre projet était de relancer le vélo en terre Modanaise en créant une section FSGT Au sein de l'UCV .

Jamais mais jamais nous n' aurions pensé que le maillot de l'UCV serait à la fête sur un nombre incalculable d'événements.

215 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page